Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
mon journal suite à jeunea60ans.unblog.fr

Voilà ce qu'on recrute dans "L'amour est dans le pré" !!!

julianne #animaux-reptiles-insectes etc.....

Vu dans la presse : (notamment L'Express)

Accusé d’actes de cruauté envers l’un de ses chevaux, Thomas, l’un des candidats de cette huitième saison de L’amour est dans le pré, livre sa version des faits. Il assure s’être comporté comme il le devait.

Thomas Menant, éleveur de chevaux dans la Somme et candidat de la huitième saison de L’amour est dans le pré, est au cœur d’une sombre affaire. Le Courrier Picard a révélé qu’il est appelé à comparaître le 6 septembre prochain devant le tribunal correctionnel d’Amiens pour « sévices graves, actes de cruauté envers un animal domestique apprivoisé ou captif ». Une personne avait signalé à l’association Oisemont Protection Animale qu’un cheval recouvert par une bâche agonisait dans un champ : « Il était neuf heures du matin. On a retrouvé la jument mourante, entourée de vieux pneus et d’une bâche, a expliqué au Parisien Cécilia Darras, l’une des salariés de l’association. Les gendarmes n’ont pas réussi à joindre le propriétaire. On est restées pendant trois heures, jusqu’à ce qu’elle décède. L’agriculteur a ensuite raconté que le cheval était malade et qu’un vétérinaire avait raté l’euthanasie. Puis il a avoué qu’aucun vétérinaire n’était passé. »

D’après le quotidien qui a révélé cette sombre affaire, Thomas Menant avait à l’époque expliqué qu’il était à Paris pour le tournage de l’émission. Ce qui est faux, s’est défendue Fremantle, la boîte de production de l’émission. « L’ouverture des courriers a été tournée les 26 et 27 février, et Thomas a tourné son speed-dating le 16 mars, a assuré Fremantle à Télé Star. De plus en cas d’absence des agriculteurs, un service de remplacement est mis en place aux frais de la production. »

Alors que s’est-il réellement passé ? Jusque-là injoignable, Thomas Menant a décidé de s’expliquer dans Le Parisien. « J’avais un poulain mâle [et pas une jument, comme le déclarait la femme de l’association, ndlr] de huit mois atteint d’une myopathie atypique détectée dix jours avant. Je lui ai donc administré un traitement et, sur la fin, des tranquillisants. Mais je n’ai jamais procédé à une euthanasie », s’est-il défendu. Décrivant l’état de santé de l’animal, il a révélé : « Il avait le souffle ralenti. Je savais que, dans les heures qui suivaient, il allait partir. Je n’ai pas jugé nécessaire d’appeler le vétérinaire : le cheval était en train de s’éteindre, il n’était pas dans d’atroces souffrances… J’ai traité le poulain de la meilleure manière qui soit. » Quant à la bâche retrouvée sur l’animal, il l’avait positionnée ainsi pour « faire paravent », a-t-il assuré. S’il « assume complètement » son attitude, il a admis : « J’aurais dû demander à quelqu’un de rester au chevet du poulain, mais on a beaucoup de chevaux. » Car Thomas était en « formation professionnelle » au moment des faits.

Ses propos suffiront-ils à réhabiliter l’agriculteur dans le cœur des téléspectateurs ?

Une pétition pour son renvoi du programme a déjà recueilli plus de 5 000 signatures.

Ce que pense Julianne :

En ce qui me concerne je vais la signer de suite : je vous invite à en faire autant : trop de chevaux sont martyrisés en France !!!!!! c'est scandaleux ....c'est inacceptable !!!!!!!

Il serait donc normal que la production de ce genre d'émission de télé réalité se passe désormais de la présence de ce genre de candidat si elle veut conserver une bonne image auprès des téléspectateurs !

ou alors à quand une émission dans le même genre, ou il y aura un candidat qui aura été cruel envers un enfant ???????????? il n'y a qu'un pas à faire entre maltraiter un cheval ou tout autre animal domestique apprivoisé ou captif et un humain !!!!!!

Voilà ce qu'on recrute dans "L'amour est dans le pré" !!!
RSS Contact