Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
mon journal suite à jeunea60ans.unblog.fr

Mistral ...et "sa" Mireille ....

julianne #Poèmes-textes divers-récitations

...........

Je posais alors la grande question :

"Le hasard d'ordinaire, Maitre, sert bien la poésie. Dante a rencontré Béatrice. A quelques lieux d'ici en Vaucluse, Pétrarque a connu et aimé sa Laure.... Mireille a-t'elle existé ?"

Et Mistral me fait cette réponse :

Mireille n'a jamais existé !

"Voici la toute petite part de réalité qui entre dans la conception de ce type poétique. Quand passait quelque jolie fille de Maillane ou de Saint-Rémy, ma mère répétait cette exclamation qu'elle tenait de ma grand mère : "Oh ! Mireille mes amours!""

"Notez qu'alors le nom de Mireille n'existait même pas. Mais je crois tenir la clé de cette énigme. Les israélites de Provence ont fréquemment donné à des noms hébreux une tournure provençale et Mireille s'est appelée, vous pouvez en être sûr, Méryem ou Myriam. Sans doute sa beauté était rare, puisque le souvenir s'en était ainsi perpétué, sans que jamais personne ait pu se rappeler avoir, aux temps jadis, connu la fillette ...."

Mistral s'arrête, me lance un regard amusé.

"Voilà bien des gens, n'est-ce pas, qui vont être désappointés....Et pourtant, c'est heureux, s'exclame t-il en riant, fort heureux qu'elle n'ait pas existé. Pourquoi ? .....Parce que j'aurais vécu moi-même mon poème, je ne l'aurais pas écrit. Si j'avais connu Mireille, et qu'on me l'eût refusée, j'aurais été Vincent, je n'aurais pas été Mistral.

"Ma Mireille, je l'ai créée de mon sang, de mon esprit et de mon coeur. Je l'ai aimée.......pendant douze chants. Un jour hélas ! il fallait bien en finir et la seule manière d'en finir avec une héroïne, c'est de la faire mourir ! Voilà tout le mystère et je n'ai plus rien à vous apprendre"

........................

Et comme je m'incline pour prendre en le remerciant, congé de lui, Mistral me tendant la main, m'arrête :

"En souvenir de Mireille et de votre visite, je veux avant que vous vous remettiez en route, vous offrir le plus joli souvenir de votre voyage. Allez de ma part saluer Madeleine Charles! "

"C'est la plus jolie fille de Maillane" ......"Quand vous l'aurez vue, vous connaitrez Mireille"

Tout Mistral est là-dedans, toute sa grace de poète, son affabilité simple, spirituelle et charmante !

La grille s'est refermée. De l'autre côté de la petite rue, l'ancienne maison de Mistral montre sa façade aux volets clos : c'est là qu'il écrivit Mireille et Calendal. Sur le mur, un lézard et ces trois vers : "Gai lézard, bois ton soleil. L'heure ne passe que trop vite et demain il pleuvra peut-être!"

Toute la sagesse latine est en ces trois vers, toute l'aimable philosophie de santé morale et de bonne humeur que les ciels ensoleillés donnent à ceux qui y respirent. C'est l'heure des vêpres ; Maillane est désert et soudain, devant la maison aux lauriers-roses, dans cette solitude et ce silence qui favorisent mon illusion, je me demande si je n'ai pas été transporté miraculeusement dans le passé romain, à Tibur auprès d'Horace, auprès de Virgile à Mantoue

Armand RIO journaliste pour "Lecture pour tous" Octobre 1908 -
Mistral ...et "sa" Mireille ....
RSS Contact